Recherche

Malices et potions

Catégorie

Soins

MA VIE SANS PARFUM : soin post épilation et après solaire

P1050735

 

Pour certains, les vacances approchent à grand pas, pour d’autres le soleil a déjà pointé le bout de son nez depuis longtemps. Il est temps de parler des soins de la peau après une journée au grand air.

La démarche se fait en 3 phases

 

Appliquer à la suite les ingrédients suivants :

Hydrolat de lavande

La lavande purifie, cicatrise, régénère et rafraîchit

Gel d’aloe vera

L’aloe vera hydrate, apaise, purifie et réparateur

Beurre de karité

Le karité anti-inflammatoire, apaise, cicatrise, hydrate, nourrit la peau en profondeur, régénère la peau, prévient les allergies au soleil, prolonge le bronzage

Ces produits sont peu coûteux et sont purs (pas d’additifs, de parfums, de conservateurs…)

Maux de ventre

Une vidéo de Lili de Au vert avec Lili !

Lili est floue sur cette vidéo, mais j’adore comment elle nous parle de ses expériences ! A vrai dire, on se sent moins seule quand on l’écoute raconter tous ses essais, toutes ses recherches, etc…

Je vous joins donc cette vidéo qui m’a fait du bien au moment où j’avais besoin de lâcher du lest !

Je suis de plus en plus convaincue que s’observer est la clé, et que la variété dans l’alimentation est une base ! A un moment donné, quand on rencontre ce type de problèmes de santé, on en arrive à tester plein de « régimes » sans quelque chose, sans gluten, sans laitage, sans sucre, … C’est parfois nécessaire, quand on est allergique, par exemple, ou que l’on rencontre un problème de santé spécifique, comme le diabète.

Quand j’ai testé, moi aussi, différentes méthodes, différentes approches concernant mon alimentation, je n’ai jamais souhaité exclure totalement quelque chose, excepté le sucre blanc/la levure pendant quelques mois pour un problème de santé précis. Je suis de plus en plus convaincue qu’exclure totalement n’est pas une approche qui me correspond.

Selon les difficultés de santé que l’on rencontre, on peut rencontrer différentes professionnels, lire différents documents, qui vont nous apporter des pistes, des bases, rien ne vaut l’expérience. Certaines informations m’ont été très utiles et ont vraiment changé ma vie pour plus de confort !

Cependant, dans cette démarche, il ne faut pas oublier d’être acteur. S’observer au quotidien, se rappeler que ce qui est bon et adapté pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre, continuer de se faire plaisir, varier, être curieux et mettre plus de conscience dans ce qu’on fabrique au niveau alimentaire est ce qui me semble le plus important : plus de conscience quand on fait ses courses, quand on prépare le repas, quand on mange, plus de conscience sur ce qui se passe dans mon corps et dans ma tête, mes émotions, après…, … Et oui, l’alimentation a un impact également sur votre mental et sur vos émotions ! Tout est lié.

MES INDISPENSABLES dans la trousse à pharmacie

img_20160723_164846

  • Huile essentielle de lavande :  problèmes de peau, douleurs musculaires, articulaires, troubles d’origine nerveuse ( asthme, spasmes digestifs, nausées, migraines), antalgique, antiseptique, antispasmodique, anti-inflammatoire
  • Huile essentielle de tea tree : infections buccales, O.R.L., gynécologiques, urinaires, cutanées, parasitoses cutanées et intestinales : antibactérien, antiviral, antifongique, antiparasitaire
  • Huile essentielle de menthe poivrée : troubles ORL (congestions), maux de tête, céphalées, coup de chaleur, troubles du foie, nausées, vomissements, mal des transports, vertige, névralgie, inflammations (tendinites, sciatiques, …), coups … : anesthétique, antalgique, décongestionnant, anti-inflammatoire
  • Huile essentielle de palmarosa : antibactérien puissant à large spectre, antifongique puissant, antiviral et stimulant immunitaire, cicatrisant : infections virales et bactériennes, mycoses
  • Huile essentielle de gaulthérie couchée : douleurs musculaires, inflammatoires, petite insuffisance hépatique
  • Huile essentielle de gingembre : troubles digestifs, douleurs musculaires, dentaires, coups de froid, problèmes respiratoires
  • Huile essentielle de cannelle : indigestion, nausées, coups de froid, verrues, infections  de tous types, thromboses : anticoagulante, antibactérienne très puissante à large spectre, antivirale, fongicide et parasiticide, insecticide, acaricide
  • Huile essentielle d’estragon : digestions lentes, hoquet, spasmophilie, mal des transports, douleurs pré et menstruelles, crampes et contractures musculaires, névrites, sciatiques, toux spastiques, asthme allergique : tonique général, antispasmodique puissant, antiviral, anti-allergique, anti-inflammatoire, anti-fermentaire
  • Huile essentielle de géranium rosat : asthénies et fatigue générale, vergetures (prévention), mycoses, dermatoses, saignement de nez, hémorroïdes, rhumatismes ostéo-articulaires, répulsif moustiques : antifongique puissant, antibactérien, hémostatique remarquable et cicatrisant, antalgique et anti-inflammatoire
  • Huile essentielle de citronnelle : prévention et curatif moustiques, assinissement de l’air, rhumatismes, inflammations : anti-inflammatoire percutané puissant, antifongique, antiseptique atmosphérique
  • Probiotiques
  • Miso
  • Eau florale de lavande : astringent, purifiant, cicatrisant, régénérant, apaise les rougeurs, les coups de soleil, les démangeaisons et calme les irritations, répulsif poux
  • Eau florale de tea tree : mycoses cutanées et des ongles, infections cutanées, plaies ouvertes, acné : tonique et antibactérien
  • Huile végétale d’arnica : coups, bleus, contusions, douleurs musculaires, inflammations de la cavité buccale ou de la gorge, varices, jambes lourdes
  • Huile végétale d’aloe vera : irritations, coups de soleil, peaux déshydratées, desséchées, desquamées (engelures, crevasses…), fatiguées, sèches : nourrit, cicatrise, apaise
  • Huiles végétales de bourrache, nigelle : hygiène intitéme
  • Spiruline
  • Magnésium : équilibre du système nerveux : fatigue, surmenage, anxiété, …

PRENDRE SOIN DE SA FÉMINITÉ

p1090387

Ici, nous allons parler de la féminité, au sens corporel. Nous sommes nombreuses à avoir ressenti de la gêne, de l’inconfort, des démangeaisons, voire connu des troubles de type infection urinaire ou mycose, à un moment ou à un autre de notre vie.

J’ai connu cela pendant des années, à enchaîner les consultations gynéco, sans que le problème ne soit réglé définitivement. En me documentant et grâce à internet et aux expériences d’autres femmes, j’ai essayé des choses, et, depuis au moins 4 ans, je ne rencontre plus de problèmes sérieux, juste, exceptionnellement, un inconfort, vite réglé par les petites potions.

Ayant réalisé le désespoir de certaines sur les forums sur internet, et ces petits trucs ayant changé ma vie, je partage !

La première chose, la plus importante, il est indispensable d’avoir conscience que ces troubles révèlent souvent un déséquilibre général de l’organisme. Le stress peut avoir une grande part, mais également, la méconnaissance de petites choses toutes simples permettant de retrouver un confort.

La seconde chose, l’équilibre du milieu vaginal est très lié à l’équilibre du milieu intestinal. Ces deux zones sont très proches et sont constitués d’une flore, dont vous héritez à votre naissance, qui est unique d’un individu à l’autre. Cette flore est très sensible et un déséquilibre peut engendrer un certains nombres de symptômes, même autre que intestinal ou vaginal.

  • Se détendre !
  • L’alimentation : Elle permet de maintenir l’équilibre acido-basique. Se référer aux articles sur l’alimentation. De manière résumée : plus de légumes, de fruits, de produits bruts, plus de bio (moins de pesticides et d’additifs en fait) ; moins de protéines animales, de sucres et de produits raffinés et préparés
  • Maintenir la flore en état :

Faire des cures de probiotiques pendant 2-3 mois régulièrement : choisir à multi-souches, avec une quantité suffisante de probiotiques, qui se conservent au frais. Les probiotiques sont à consommer le matin de préférence, et, surtout, à distance des repas d’au moins 3h. Une demi-heure avant le repas du midi peut être adapté.

Personnellement, je pense que c’est ce qui a tout changé pour moi, avec des résultats d’examens comme jamais je n’ai eus !

  • La toilette intime : utiliser un gel spécifique respectant le ph intime, faire une seule toilette par jour. En cas d’irritations, il est conseillé de faire une toilette à l’eau uniquement. Généralement, c’est la première erreur : « on se lave trop », on décape le film protecteur de la muqueuse, le corps réagit en provoquant une inflammation, donc des irritations.
  • Les vêtements : préférer les vêtements pas trop serrés, les fibres naturelles, notamment pour les sous-vêtements, qui seront lavés au moins à 60°C. Il est conseillé d’éviter les strings.
  • La lessive : utiliser une lessive respectueuse de l’environnement et de la peau ; et, surtout, pas d’adoucissant !
  • L’épilation : grand sujet ! Même si ce n’est pas tendance, tous les gynéco conseillent d’éviter l’épilation des lèvres. En effet, le rôle des poils dans le maintien de l’hydratation et la protection des muqueuses est primordial. De même, on évite le talc après l’épilation, qui va assécher la zone. Si vous souhaitez tout de même épiler, utiliser une cire bio. Après l’épilation, on peut nettoyer la partie muqueuse au savon avec ph adapté, désinfecter le reste avec un hydrolat de lavande, et hydrater et soulager la peau avec le macérât d’aloe vera, voire l’huile d’argousier. Ces huiles s’appliquent sans problème sur les muqueuses.
  •  L’activité physique : pour éviter la congestion du bassin, oxygéner les tissus, réduire le stress, notamment, il est recommandé de pratiquer 30 minutes par jour une activité
  • Avant et pendant les rapports, vous pouvez utiliser des lubrifiants naturels :

Si vous n’utilisez pas de préservatifs : l’huile végétal de coco ou le macérât d’aloe vera sont très sympa

Si vous utilisez le préservatif, une huile ne permettra pas de préserver l’intégrité du préservatif. Il faut donc préférer le gel d’aloe vera ou l’huile d’argousier, qui serait la seule huile utilisable sur préservatif. Personnellement, je n’ai pas trouvé suffisamment de source pour en être certaine, donc, j’utilise le gel d’aloe vera.

  • Après les rapports, uriner et faire une petite toilette intime, et surtout, HYDRATER avec une huile végétale : aloe vera ou argousier

 

POTION CONTRE LES IRRITATIONS

P1010335_modifié-1

 

Aujourd’hui, nous allons parler troubles féminins. Voici une petite potion très utile en cas de petites ou grandes irritations gynéco. Elle peut être adaptée en cas de sécheresse, démangeaisons, … Elle ne vise pas à traiter des mycoses ou pathologies, mais à les prévenir ou à agir dès les premiers signes d’irritations. Je vous glisse également quelques conseils préventifs sur cet article.

 

POTION DE CICATRISATION :

A utiliser en premier lieu, pendant 2 mois matin et soir, même si le symptômes ont disparu. Les huiles peuvent être appliquées en externe sur les lèvres et l’entrée du vagin, en étant généreux sur les quantités, et en interne à l’aide d’une poire ou de votre doigt, si l’irritation concerne aussi la partie interne.

 

2/4 d’huile végétale de bourrache

1/4 d’huile végétale de nigelle

30-40 gouttes d’huile végétale d’argousier

 

POTION DE CONSOLIDATION :

A appliquer pendant 2 mois après la potion cicatrisation, matin et soir

 

1/2 d’huile végétale de bourrache

1/2 d’huile végétale d’argousier

 

POTION D’ENTRETIEN :

Au quotidien, hydrater votre partie intime avec le macérât d’aloe vera après la douche et après les rapports.

2 à 3 fois par semaine, nourrir avec l’huile d’argousier.

En cas d’inconfort, dès le moindre signe, appliquer l’huile de bourrache

 

Ces formules sont issues du livre « La vaginite, jamais plus » de Louise Beaudry. Je les ai adaptées à ma sensibilité, donc je n’utilise que la partie sans huiles essentielles. Personnellement, je ne peux pas appliquer d’huile essentielle sur mes muqueuses. En cas de symptômes beaucoup plus violents de type « mycose », j’applique les huiles essentielles uniquement sur le bas ventre.

 

BAIN POUR DES PIEDS PLUS LÉGERS

bain-de-pied

 

  • Une grande bassine d’eau chaude à température du corps
  • 3 poignées de sel d’Epsom

 

Ce petit mélange va permettre de décontracter les pieds de personnes qui marchent beaucoup ou piétinent toute la journée.

 

Attention : Le sel d’Epsom ne s’utilise pas sur les plaies ouvertes.

 

Bonne détente !

 

RÔLE DU SYSTÈME IMMUNITAIRE ET DE L’INFLAMMATION

« Je vous parle du système immunitaire et de l’inflammation qui sont déclenchés face à un stress ou à une agression (interne ou externe). Les mécanismes de réactions du système de défense suite à une agression sont normaux mais deviennent problématiques lorsque l’exposition et la réponse sont chroniques et peuvent causer des symptômes ou maladies inflammatoires telles que le diabète, la maladie de chron, hyperméabilité intestinale et toutes les maladies finissant en ite; otite, sinusite, arthrite, etc.. »

Suzie Turcotte

RÔLE DU CORTISOL, « HORMONE DU STRESS »

« Dans ce vidéo, je démystifie pour vous le rôle du cortisol qu’on appelle l’hormone du stress puisqu’elle est sécrétée pour mettre en place des mécanismes de survie lorsque nous faisons face à une situation stressante. Comprendre comment le corps réagit au stress et ce que cela implique vous aidera à comprendre plusieurs des maladies ou symptômes qui en découlent comme le diabète, l’hypothyroidie, le surplus de poids, les allergie ou des maladies auto-immunes entre autre. Vous verrez que ces maladies ne sont pas le fruit du hasard mais du à des situations qui perdurent depuis un bout de temps déjà »

Suzie Turcotte

SYSTÈME NERVEUX ET RÔLE DES GLANDES SURRÉNALE

« Partie 2 sur le stress et système nerveux dans laquelle je vous explique plus en détails le fonctionnement des glandes surrénales qui jouent un rôle direct dans la réponse au stress. Une réponse à un stress répété affecte et épuise donc les glandes surrénales et la sécrétion des autres hormones et neurotransmetteurs s’en trouve affectée voir diminuée, ce qui cause pleins de dysfonctionnements dans le corps allant de la fatigue chronique, d’épuisement des glandes surrénales, de problèmes digestifs, de troubles de la thyroïde, de diabète voir hypoglycémie ou baisse de libido entres autres. La, vous allez comprendre que tout ces symptômes sont reliés par une même cause et ne vous tombe pas dessus au hasard. »

Suzie Turcotte

LE SYSTÈME NERVEUX : L’IMPACT DU STRESS SUR LA SANTÉ

« Si vous souffrez de fatigue chronique, d’épuisement des glandes surrénales, de problèmes digestifs, de troubles de la thyroïde, de diabète voir hypoglycémie ou baisse de libido entres autres, vous avez intérêt à comprendre comment fonctionne le système nerveux et le lien du stress dans toutes ces maladies et dans de nombreux autres symptômes. Dans ce vidéo, je vous explique de façon très simple et imagée comment fonctionne le système nerveux en réponse au stress en plus de différencier le système nerveux central, versus périphérique, volontaire et autonome, puis para-sympathique, sympathique et entérique. Suite à cette compréhension de la physiologie vous serez en mesure de comprend comment le stress peut vous affecter et enchaîner toute une série de symptômes menant à la maladie. »

Suzie Turcotte

L’ÉLIMINATION, LA LYMPHE ET LES GANGLIONS

« Dans la vie il faut cuisiner pour se nourrir mais il faut aussi faire la vaisselle et sortir les poubelles et bien dans le corps c’est pareil. Tout est relié. »

Source : Suzie Turcotte

RITUEL 5 : AUTO-MASSAGE ABDOMINAL

P1090898bc

Emprunté à la médecine chinoise, ce rituel est devenu pour moi un indispensable moment bien-être.

Vous pouvez le pratiquez à tout moment de la journée, le soir se prêtant tout à fait à ce massage.

Ce petit massage permet de faciliter le transit, tonifier l’intestin et le ventre. Il est donc bénéfique pour tous les troubles liés aux intestins, de type constipation, diarrhée, et pour les ventres distendus.

Avant le coucher, allongé dans le lit, les genoux un peu pliés écartés de la largeur du bassin :

  • frottez vos mains pour amener énergie et chaleur
  • posez vos paumes sur votre abdomen, doigts vers le pubis, jusqu’à ce que la chaleur des mains s’y transfère
  • laissez votre respiration devenir calme et fluide : par le nez, comme un fin filet d’air, en sentant l’air entrer au fond de vos narines, comme si vous humiez une fleur, délicatement. Inspirez en gonflant le ventre, puis le thorax. Expirez en dégonflant. En même temps, vos mains suivent le mouvement sur votre abdomen. La respiration doit être souple, sans forcer.
  • répétez 36 fois des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre, et 36 fois dans le sens inverse.

 

Ainsi,nous aidons nos intestins à faire leur travail. De plus, ça détend ! Endormissement garanti 😀

LE RÔLE DE L’ÉLIMINATION ET DES ORGANES ÉMONCTOIRES

Le corps, cette merveilleuse machine, qui essaie constamment de rééquilibrer. Suzie Turcotte explique très simplement et clairement le fonctionnement de notre corps, et, comment et pourquoi des troubles, des symptômes apparaissent. Je la trouve vraiment pédagogue. Bref, j’adore ces vidéos !

Elle a conçu cette série de vidéos dans un ordre logique pour favoriser la compréhension.

Je connaissais déjà certaines choses, mais j’ai vraiment été surprise par l’éclaircissement que m’ont apporté ces informations sur comment et pourquoi les troubles apparaissent !

Cette première vidéo aborde un sujet parfois tabou : L’élimination.

En fait, on parle d’élimination au sens général, c’est-à-dire comment fait le corps pour sortir les déchets. On parle alors bien sur des intestins, des reins, mais aussi des poumons, de la peau.

Parce qu’en médecine holistique, on considère que quasiment tous les troubles et toutes les maladies « viennent d’un surplus de toxines voir un encrassement des fonctions », comme le souligne Suzie Turcotte.

Source : Suzie Turcotte

L’IMPERMÉABILITÉ INTESTINALE

Source : Suzie Turcotte

LA DIGESTION et ses troubles

Source : Suzie Turcotte

MALICES POUR UN SOMMEIL RÉGÉNÉRANT

Un bon sommeil est indispensable pour être en bonne santé. Un bon sommeil est suffisant en quantité, de bonne qualité, réparateur et régulier.

P1070966

RÔLE DU SOMMEIL :

Le sommeil permet de nettoyer et de régénérer notre organisme. Un sommeil de qualité est primordial pour être en bonne santé de matière globale, stimuler nos défenses immunitaires.

PETITES MALICES :

– en arrivant à la maison, prendre un bain ou une douche chaude (notamment pour les personnes de constitution vata). On estime que cela permet de « se débarrasser » des énergies négatives ou vibrations d’autres personnes croisées dans la journée, de préparer le corps à la fin de journée

dîner léger : pas de protéines animales à ce repas favorisera une digestion facilitée. Dîner avant 19 heures pour ne pas se coucher en pleine digestion, travail qui demande énergie au corps (lien sur l’alimentation conseillée le soir à venir)

– en général et, particulièrement si vous connaissez des difficultés d’endormissement, cessez toute activité stimulante après 20 h 30 : télévision, radio, ordinateur, lecture ou musique violentes, évitez les disputes, les conflits …

préparer votre sommeil en privilégiant des activités calmes : installer un petit rituel :

  • aérer votre chambre
  • diffuser de huiles essentielles favorisant le calme, la détente (lavande, orange) (lien sur les huiles essentielles favorisant le sommeil à venir)
  • tisane ou tasse d’eau tiède
  • lecture et musique inspirantes, calmantes
  • auto-massage à l’huile de sésame (pour les constitutions vata et kapha) ou à l’huile de coco (pour les constitutions pitta) , notamment des pieds. L’auto-massage du corps peut se faire avant le bain/douche, celui des pieds au coucher

se coucher tôt, avant 22 heures (conseils valables pour les personnes ne travaillant pas de nuit, bien entendu. Pour ces personnes, des dispositions spécifiques doivent être aménagées, car le travail de nuit va à l’encontre des rythmes biologiques)

la durée du sommeil dépend de chacun. Ecoutez votre rythme biologique, vos besoins en étant attentif à votre corps. Yogamrita propose un article très intéressant sur le sujet, ici.

se coucher avant d’être déjà endormi. Ce conseil paraît surprenant, mais beaucoup d’entre nous attendent d’être fatigués pour se coucher, par exemple en « tombant de fatigue » devant la télévision. Des études récentes ont montré que la qualité du sommeil était meilleure lorsque la personne se couchait avant d’être totalement épuisée. En effet, l’organisme a besoin d’énergie pour assurer un sommeil de qualité. Si vous êtes totalement épuisé, l’organisme n’aura pas suffisamment de ressources pour faire ce qu’il a à faire. Il est nécessaire de rappeler que la nuit permet à l’organisme de se détoxifier et de se régénérer. Cette activité consomme de l’énergie.

Source : Suzie Turcotte

Une vidéo très intéressante qui permet de comprendre pourquoi tous ces petits conseils et le rôle primordial du sommeil

 

Dans l’attente du sommeil, si vous éprouvez des difficultés à vous endormir, vous pouvez vous sentir stressé, avoir peur de ne pas arriver à s’endormir à une heure si précoce, ruminer des pensées du passé ou anticiper l’avenir, vouloir absolument ne pas rester « inactif » en lisant un livre, écoutant de la musique,… Ici, la méditation, la respiration (pranayama) ou la relaxation peuvent être d’une aide précieuse. Cette période permet de commencer à lâcher prise.

se lever tôt, vers 6 h du matin. En ayurveda, cette période correspond à une période où l’organisme est prêt pour se lever, car c’est le moment où l’énergie de la terre est en expansion, l’esprit et les organes de perceptions sont détoxifiés. L’heure du lever du soleil change avec la saison. Nous nous réveillerons plus tôt en été et un peu plus tard en hiver. Se lever tôt va également favoriser le coucher tôt. Si au début, vous avez des difficultés à vous coucher tôt, au fur et à mesure, votre corps réclamera le coucher plus tôt. Ecoutez votre corps, comprenez les signes annonciateurs de sommeil.

La conception ayurvédique du sommeil

Autres petits conseils pour un sommeil agréable

Beaucoup d’entre nous connaissent des troubles du sommeil (à l’endormissement, réveils précoces, …). D’autres travaillent de nuit. Suzie Turcotte nous en parle très simplement :

 

Ne vous arrêtez pas au termes vata, kapha, pitta si vous n’êtes pas familiers de l’ayurveda, car elle explique vraiment très simplement et cela éclaire beaucoup les difficultés que l’on peut vivre !

Pourquoi boit-on de l’eau chaude en Ayurvéda

Body needs cleansing

L’Ayurvéda recommande de boire de l’eau chaude, à petites gorgées, tout au long de la journée. Pour quels bienfaits vous demandez vous ? Voici quelques explications. Selon l’Ayurvéda, la bonn…

Lire la suite

Source : Pourquoi boit-on de l’eau chaude en Ayurvéda – Armande Dos Santos

Prévention des petits maux de l’hiver chez les enfants de plus de 3 ans :

smile

Prévention :

  • Lavage de nez au sérum physiologique tous les jours ou 1 fois tous les 2 jours (ça, c’est au quotidien, grands et petits, toute l’année quoiqu’il arrive : imparable, vous verrez la différence !)
  • Manger équilibré :
  • fruits et légumes frais à ne pas oublier
  • réduire les quantités de lait, de viande
  • varier les sources de sucres lents (pour éviter les excès de gluten), donc diminuer pâtisseries, farine de blé et fritures
  • éviter les sucres raffinés (mission impossible en alimentation occidentale ordinaire ; ça veut dire, préférer farine semi-complète, céréales semi ou complètes, sucre de canne complet ou rapadura)
  • gluten et caséïne ont tendance à provoquer la sécrétion de mucus et à « boucher » la sphère ORL et les articulations (au passage). Il ne s’agit pas de les éliminer du régime alimentaire, mais de varier les sources alimentaires pour éviter leur présence en excès dans le corps
  • épices et herbes aidant à renforcer les défenses immunitaires : (oui, oui, chez l’enfant, c’est aussi possible) : gingembre, curcuma, cumin, ail …Comme pour tout, dosez avec parcimonie et surveillez les réactions (allergiques), mais la plupart des épices sont accessibles aux enfants, à condition de respecter les conditions d’usage (posologie, contre-indications) : voir les conseils de Mr GingengPour bébé : épices non piquantes : curcuma, anis, vanille. Le basilic, le persil, l’aneth ou le cerfeuil sont à marier entres autres aux purées de légumes.

    Les aromates comme le thym, le romarin ou la feuille de laurier apportent saveur aux marinades et plats mijotés.L’oignon, l’ail et l’échalote (peuvent être introduits cuits vers le 8ème mois car leurs vertus gustatives et désinfectantes ne sont pas à négliger dans la cuisine faite maison.)

    Gingembre : à doser selon le poids de l’enfant (éviter chez les enfants sensibles au niveau digestif et hyperactifs)

    L’échinéacée (plante)

Concrètement :

  •  1 cuillère à café par jour de miel : antimicrobien, renforce les défenses immunitaires, adoucit la gorge
  • Citron (jus) au quotidien : dans un verre d’eau, une tisane, un bouillon, dans un plat
  • Dormir suffisamment
  • Une activité physique chaque jour (chez les petits, en général, pas de souci 😉 )
  • Dès qu’il fait froid : se couvrir :avec bonnet ou chapeau (couvrir la tête et les oreilles) et écharpe

    Au début des signes :

  • D’autres malices peuvent aider votre enfant :
  • Massage à l’huile d’olive, avec de l’huile essentielle d’eucalyptus radiata+bois de rose+lavande fine,du dos, le thorax, poignets et pieds (Voir les consignes d’utilisation des huiles essentielles ! attention : toujours faire un test préalable vis-à-vis des allergies)
  • Gargarisme à l’eau tiède + bicarbonate de soude
  • Passer au lavage de nez matin et soir
  • 1 à 2 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse dans un verre d’eau
  • Sirop de carottes
  • Diminution des quantités de laitage et de gluten (laitage : d’autant plus si diarrhées)

L’Ayurveda

P1110093p

Sur ce blog, concernant l’Ayurveda, je laisserai principalement la parole aux professionnels de l’Ayurveda.

L’Ayurveda, qui signifie « science de la vie », est un système de santé holistique indien. Il tient compte de l’être humain dans sa globalité, comme être en lien avec son environnement.

J’aime cette approche du bien-être, de la santé, qui privilégie la prévention, même si elle traite également les déséquilibres, qui peuvent se traduire sous forme de maladies, de troubles divers et variés, autant physiques que psychiques.

J’ai reblogué quelques articles du blog la Santé par l’Ayurveda d’Armanda Dos Santos, qui ne sont pas classés dans la catégorie ayurveda, car je n’ai pas trouvé comment classer un article reblogué.

smile

Dans ce blog, je diffuse des conseils pour le bien-être au quotidien. Pour moi, avant tout, ce bien-être passe par une vie équilibrée : sommeil, alimentation, hygiène… C’est pourquoi, il me semble important de parler d’Ayurveda, qui constitue ma base de connaissances en ce qui concerne les rituels d’hygiène de vie. Viennent s’y greffer ensuite d’autres pratiques, d’autres rituels venus d’autres horizons (approche occidentale avec utilisation des plantes, baies…, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise, …)

Cécile Doherty-Bigara du Palais Savant explique les principes de base de l’Ayurveda dans un article très accessible.

Featured Image -- 344

Le changement commence avec soi et par soi. Par expérience, j’ai appris qu’être indulgent avec soi en matière de changement était primordial. J’ai appris à ne jamais négliger ou critiquer ne serait-ce qu’un petit changement, un essai, une tentative, car les choses ne se font pas en UNE journée, mais petit à petit. La conscience de notre corps, de notre bien-être se développe au fur et à mesure des expériences, des partages, des lectures, des rencontres… Tout changer « d’un coup » peut déséquilibrer votre être et, donc, aller à l’inverse de ce que vous recherchez.

Parfois, on rencontre des personnes qui nous semblent plus avancées concernant le « prendre soin de soi » et on se dit que « l’on aurait du ou que l’on devrait aller plus vite, faire plus ». Or, chacun suit son chemin à son propre rythme. Ce rythme est le bon. Toute nouvelle connaissance doit être assimilée, expérimentée, intégrée et peut alors faire partie de soi. Depuis plusieurs années, le yoga m’apprend au quotidien la patience, la persévérance et la non violence avec moi-même. J’essaye de les mettre en pratique dans mes petits changements, car nous avons toute la vie pour grandir !

P1030679

Rituel 1 : Comment j’ai retrouvé une jolie peau (le visage)

P1010335_modifié-1

 

Après des mois de boutons, tiraillements, rougeurs, dartres, ma peau ne supportait plus rien. Après la douche et le lavage de mon visage à l’eau et à la mousse nettoyante bio, mon visage était en feu, picotait, tiraillait … Ma peau était déshydratée, couperosée et hyper-sensible.

Grâce à Christine CUISINIEZ, pharmacienne en dermo-cosmétique naturelle, qui diffuse des conseils très simples et économiques sur son site, en 1 mois, j’ai retrouvé un visage resplendissant !

Je partage donc :

PRINCIPE DE BASE :

Ne plus nettoyer le visage à l’eau (Un peur difficile à mettre en place pour moi, qui a toujours procédé ainsi)

ROUTINE QUOTIDIENNE : pour peaux sensibles et sèches : Matin et soir

Personnellement, j’ai la peau mixte, et la routine a tout régulé, même si, avec la chaleur, le nez et le menton brillent un peu, mais la peau est toujours plus belle qu’avec les boutons, rougeurs et dartres.

Nettoyer le visage avec un LINIMENT OLÉO-CALCAIRE bio (avec un coton) (à 50 % d’huile d’olive) (12 euros les 500 ml ou à fabriquer)

Rincer le visage avec une EAU FLORALE (hydrolat) bio (sur un coton) (selon l’eau florale, environ 4 euros les 200 ml) : CAMOMILLE ALLEMANDE ou ACHILÉE MILLEFEUILLE, pour les peaux couperosées.
Si vous n’aimez pas l’odeur, en choisir une qui vous plait et qui est adaptée aux peaux sensibles et sèches.
Pour les yeux, j’applique l’eau florale de BLEUET(Je n’aime pas l’odeur, mais c’est efficace).

Appliquer 3-4 gouttes d’HUILE VÉGÉTALE DE CHANVRE bio (6.50 euros les 100 ml) sur tout le visage en insistant sur les parties sèches (les peaux mixtes : si vous avez mis trop d’huile, estompez avec un mouchoir le superflu sur la zone T.)

Depuis, je n’ai même plus besoin de fond de teint. Je mets juste une BB CRÈME (bio) de temps en temps (environ 8-9 euros). Elle protège et unifie le teint. Une noisette suffit pour étaler sur tout le visage. Effet naturel et très économique quand on sait s’en servir !

* J’utilise les produits Aromazone, non pour faire de la publicité, mais parce que leur composition est simple (pas d’alcool qui sèche la peau, ou de produits complémentaires comédogènes, car, oui, en bio, ces produits existent). Chez Aromazone, une huile est purement une huile, un hydrolat est purement un hydrolat.

* Pour être plus économique (et écologique), j’utilise les cotons lavables.

Ma peau s’est habituée en 15 jours (je voyais déjà l’amélioration). Pendant 15 jours, il a fallu tenir le coup, ni fond de teint, ni poudre pour cacher la misère ! Mais, si votre peau n’est pas habituée au bio, vous connaîtrez certainement un effet rebond (avec accentuation des symptômes), et ne verrez les effets qu’au bout d’1-2 ou 3 mois. Voir sur le site pour des conseils plus précis dans ce cas.

Pour info, avec la chaleur, j’ai retenté la poudre sur le nez et le menton, et quelques jours après : boutons ! Arrêt de la poudre, et en quelques jours : peau nette !

EXPLICATIONS :

L’eau florale rééquilibre le PH de la peau vers l’acidité après l’application du liniment (basique). La peau a besoin d’un PH acide pour se défendre des agressions extérieures.

L’huile végétale ne graisse pas la peau, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Elle ne brûle pas la peau au soleil non plus. L’exposition au soleil (ordinaire : balade en ville, déjeuner à l’ombre) est possible. Certaines huiles protègent même des UV. Cependant, il convient de respecter les conseils habituels en matière de protection solaire (exposition progressive, à éviter entre 12 et 16 h, protection solaire adaptée, …)

 

Il est indispensable de rappeler qu’une belle peau passe avant tout par une hygiène de vie permettant de prendre soin de soi : alimentation, activité physique, …, comme l’explique très clairement Cécile Doherty-Bigara du Palais Savant !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑