Recherche

Malices et potions

Catégorie

Phytothérapie

MES INDISPENSABLES dans la trousse à pharmacie

img_20160723_164846

  • Huile essentielle de lavande :  problèmes de peau, douleurs musculaires, articulaires, troubles d’origine nerveuse ( asthme, spasmes digestifs, nausées, migraines), antalgique, antiseptique, antispasmodique, anti-inflammatoire
  • Huile essentielle de tea tree : infections buccales, O.R.L., gynécologiques, urinaires, cutanées, parasitoses cutanées et intestinales : antibactérien, antiviral, antifongique, antiparasitaire
  • Huile essentielle de menthe poivrée : troubles ORL (congestions), maux de tête, céphalées, coup de chaleur, troubles du foie, nausées, vomissements, mal des transports, vertige, névralgie, inflammations (tendinites, sciatiques, …), coups … : anesthétique, antalgique, décongestionnant, anti-inflammatoire
  • Huile essentielle de palmarosa : antibactérien puissant à large spectre, antifongique puissant, antiviral et stimulant immunitaire, cicatrisant : infections virales et bactériennes, mycoses
  • Huile essentielle de gaulthérie couchée : douleurs musculaires, inflammatoires, petite insuffisance hépatique
  • Huile essentielle de gingembre : troubles digestifs, douleurs musculaires, dentaires, coups de froid, problèmes respiratoires
  • Huile essentielle de cannelle : indigestion, nausées, coups de froid, verrues, infections  de tous types, thromboses : anticoagulante, antibactérienne très puissante à large spectre, antivirale, fongicide et parasiticide, insecticide, acaricide
  • Huile essentielle d’estragon : digestions lentes, hoquet, spasmophilie, mal des transports, douleurs pré et menstruelles, crampes et contractures musculaires, névrites, sciatiques, toux spastiques, asthme allergique : tonique général, antispasmodique puissant, antiviral, anti-allergique, anti-inflammatoire, anti-fermentaire
  • Huile essentielle de géranium rosat : asthénies et fatigue générale, vergetures (prévention), mycoses, dermatoses, saignement de nez, hémorroïdes, rhumatismes ostéo-articulaires, répulsif moustiques : antifongique puissant, antibactérien, hémostatique remarquable et cicatrisant, antalgique et anti-inflammatoire
  • Huile essentielle de citronnelle : prévention et curatif moustiques, assinissement de l’air, rhumatismes, inflammations : anti-inflammatoire percutané puissant, antifongique, antiseptique atmosphérique
  • Probiotiques
  • Miso
  • Eau florale de lavande : astringent, purifiant, cicatrisant, régénérant, apaise les rougeurs, les coups de soleil, les démangeaisons et calme les irritations, répulsif poux
  • Eau florale de tea tree : mycoses cutanées et des ongles, infections cutanées, plaies ouvertes, acné : tonique et antibactérien
  • Huile végétale d’arnica : coups, bleus, contusions, douleurs musculaires, inflammations de la cavité buccale ou de la gorge, varices, jambes lourdes
  • Huile végétale d’aloe vera : irritations, coups de soleil, peaux déshydratées, desséchées, desquamées (engelures, crevasses…), fatiguées, sèches : nourrit, cicatrise, apaise
  • Huiles végétales de bourrache, nigelle : hygiène intitéme
  • Spiruline
  • Magnésium : équilibre du système nerveux : fatigue, surmenage, anxiété, …
Publicités

PRENDRE SOIN DE SA FÉMINITÉ

p1090387

Ici, nous allons parler de la féminité, au sens corporel. Nous sommes nombreuses à avoir ressenti de la gêne, de l’inconfort, des démangeaisons, voire connu des troubles de type infection urinaire ou mycose, à un moment ou à un autre de notre vie.

J’ai connu cela pendant des années, à enchaîner les consultations gynéco, sans que le problème ne soit réglé définitivement. En me documentant et grâce à internet et aux expériences d’autres femmes, j’ai essayé des choses, et, depuis au moins 4 ans, je ne rencontre plus de problèmes sérieux, juste, exceptionnellement, un inconfort, vite réglé par les petites potions.

Ayant réalisé le désespoir de certaines sur les forums sur internet, et ces petits trucs ayant changé ma vie, je partage !

La première chose, la plus importante, il est indispensable d’avoir conscience que ces troubles révèlent souvent un déséquilibre général de l’organisme. Le stress peut avoir une grande part, mais également, la méconnaissance de petites choses toutes simples permettant de retrouver un confort.

La seconde chose, l’équilibre du milieu vaginal est très lié à l’équilibre du milieu intestinal. Ces deux zones sont très proches et sont constitués d’une flore, dont vous héritez à votre naissance, qui est unique d’un individu à l’autre. Cette flore est très sensible et un déséquilibre peut engendrer un certains nombres de symptômes, même autre que intestinal ou vaginal.

  • Se détendre !
  • L’alimentation : Elle permet de maintenir l’équilibre acido-basique. Se référer aux articles sur l’alimentation. De manière résumée : plus de légumes, de fruits, de produits bruts, plus de bio (moins de pesticides et d’additifs en fait) ; moins de protéines animales, de sucres et de produits raffinés et préparés
  • Maintenir la flore en état :

Faire des cures de probiotiques pendant 2-3 mois régulièrement : choisir à multi-souches, avec une quantité suffisante de probiotiques, qui se conservent au frais. Les probiotiques sont à consommer le matin de préférence, et, surtout, à distance des repas d’au moins 3h. Une demi-heure avant le repas du midi peut être adapté.

Personnellement, je pense que c’est ce qui a tout changé pour moi, avec des résultats d’examens comme jamais je n’ai eus !

  • La toilette intime : utiliser un gel spécifique respectant le ph intime, faire une seule toilette par jour. En cas d’irritations, il est conseillé de faire une toilette à l’eau uniquement. Généralement, c’est la première erreur : « on se lave trop », on décape le film protecteur de la muqueuse, le corps réagit en provoquant une inflammation, donc des irritations.
  • Les vêtements : préférer les vêtements pas trop serrés, les fibres naturelles, notamment pour les sous-vêtements, qui seront lavés au moins à 60°C. Il est conseillé d’éviter les strings.
  • La lessive : utiliser une lessive respectueuse de l’environnement et de la peau ; et, surtout, pas d’adoucissant !
  • L’épilation : grand sujet ! Même si ce n’est pas tendance, tous les gynéco conseillent d’éviter l’épilation des lèvres. En effet, le rôle des poils dans le maintien de l’hydratation et la protection des muqueuses est primordial. De même, on évite le talc après l’épilation, qui va assécher la zone. Si vous souhaitez tout de même épiler, utiliser une cire bio. Après l’épilation, on peut nettoyer la partie muqueuse au savon avec ph adapté, désinfecter le reste avec un hydrolat de lavande, et hydrater et soulager la peau avec le macérât d’aloe vera, voire l’huile d’argousier. Ces huiles s’appliquent sans problème sur les muqueuses.
  •  L’activité physique : pour éviter la congestion du bassin, oxygéner les tissus, réduire le stress, notamment, il est recommandé de pratiquer 30 minutes par jour une activité
  • Avant et pendant les rapports, vous pouvez utiliser des lubrifiants naturels :

Si vous n’utilisez pas de préservatifs : l’huile végétal de coco ou le macérât d’aloe vera sont très sympa

Si vous utilisez le préservatif, une huile ne permettra pas de préserver l’intégrité du préservatif. Il faut donc préférer le gel d’aloe vera ou l’huile d’argousier, qui serait la seule huile utilisable sur préservatif. Personnellement, je n’ai pas trouvé suffisamment de source pour en être certaine, donc, j’utilise le gel d’aloe vera.

  • Après les rapports, uriner et faire une petite toilette intime, et surtout, HYDRATER avec une huile végétale : aloe vera ou argousier

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑