Recherche

Malices et potions

Mois

février 2017

Chè chuôi

Petit dessert onctueux et sucré, qui réchauffe en cette période vata pleine de vent !

Ce délicieux dessert nous vient du Vietnam. Je l’ai découvert au restaurant vietnamien, et je me suis empressée de trouver une recette pour le refaire à la maison !

chc3a8-chue1bb91i-la-kitchenette-de-miss-tc3a2m-3Source photo et recette : MissTamkitchenette

Pour 1 personne :

Ingrédients :

  • 1 banane
  • 70 ml de lait de coco + 65 ml d’eau
  • 1 cuillère à soupe de perles de tapioca
  • 1/2 cuillère à thé d’extrait de vanille ou 1/4 gousse de vanille fendue
  • 1 cuillère à café de cacahuètes grillées grossièrement concassées
  • 1/2 cuillère à thé de graines de sésame grillées

 

Recette :

  • Faire pré-cuire la banane en rondelles

 

  • Dans une casserole, pré-cuire les perles de tapioca dans 3 fois leur volume en eau.

Porter à ébullition en remuant. Dès ébullition, baisser à feu doux et remuer jusqu’à ce que les billes de tapioca deviennent translucides. (10 minutes environ)

Hors du feu, verser de l’eau froide sur les perles de tapioca, égoutter rapidement et verser dans un bol.

 

  • Dans une casserole, porter à ébullition le lait de coco et l’eau. Sur feu moyen, ajouter la banane et cuire pendant 10-15 minutes. Ajouter la vanille. Verser les perles de tapioca précuites. Mélanger. Cuire 10 minutes.

 

  • Faire griller les graines de sésame à la poêle quelques minutes.

Concasser grossièrement les cacahuètes grillées.

 

  • Verser les bananes au lait de coco et perles de tapioca dans un bol. Parsemer de cacahuètes concassées et saupoudrer de sésame.

 

  • Servir tiède

GARDER DE BEAUX CHEVEUX

p1090873

 

Quand j’avais les cheveux longs, au fil du temps, les pointes, puis le reste du cheveu avait tendance à s’abîmer.

J’ai tout d’abord troquer les colorations chimiques pour le henné, qui gaine le cheveu et le rend brillant et fort. Un prochain article sera publié sur ce thème très bientôt !

Puis, j’ai trouvé ce petit truc sur internet : Bien souvent, on se lave trop les cheveux, et c’est la combinaison shampoings fréquents + eau calcaire qui finit par les abîmer. Concrètement, seul le cuir chevelu se salit vraiment fréquemment. Le reste du cheveu n’a pas besoin d’être lavé et trituré dans tous les sens sous le shampoing.

L’astuce est donc de :

  • peigner les cheveux avant le shampoing
  • poser le shampoing uniquement sur le cuir chevelu, masser avec la pulpe des doigts : à faire tous les 2-3 jours, voire moins selon vos possibilités. En théorie, le lavage tous les 2 jours est déjà trop fréquent.
  • le reste du cheveu sera lavé quand on rincera le cuir chevelu avec l’eau shampouinée

 

Depuis, je n’ai plus besoin de démêlant, même quand j’ai de longs cheveux ! Mes cheveux sont nourris, ils ne sont plus secs. Couper les pointes régulièrement est suffisant pour leur redonner vitalité.

 

Prochainement : un article sur « comment se laver les cheveux autrement » qui parlera des poudres de plantes

 

 

S’IDENTIFIER SAINEMENT A NOS IMPERFECTIONS (Cécile – Le Palais Savant)

Source : Cécile Doherty-Bigara (Le Palais Savant)

MINI FLANS TOMATES CONFITES

petitflanapc3a9rotomatechc3a8vre

Source : Gourmande sans gluten

 

Recette inspirée de chez Gourmande sans gluten

 

  • 2 oeufs
  • 100 g de fromage frais
  • Quelques miettes de parmesan
  • 8 pétales de tomates marinées égouttées et coupées en morceaux
  • 1.5 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillères à soupe de fécule de pommes de terre

Préchauffer votre four à 180°C
Fouettez les 2 œufs avec le fromage frais
Ajouter la fécule et l’huile d’olive. Mélanger
Ajouter les tomates confites et le parmesan émietté
Cuire 15 minutes

NOUILLES CHINOISES AUX LÉGUMES SAUTÉS

01-nouilles-chinoises-aux-legumes

Source photo : Délices du monde

 

* Nouilles chinoises de riz cuites 4 mn dans l’eau
* Navets nouveaux en lamelles
* Fenouil en lamelles
* Chou rave en lamelles
Revenus au wok

Mélanger le tout avec de la crème de coco, des épices et de la coriandre.

Je me suis fait ce petit plat onctueux et chaud avec du curry. Un délice !

La voie de la déesse guerrière

La voie de la déesse guerrière d’Heatherash Amara est de ces livres que je souhaiterais offrir à tous les gens que j’aime !

51jopx5e1yl-_sx330_bo1204203200_

Très accessible, ce livre est un trésor ! L’auteure aborde le thème du chemin spirituel de façon pratique et simple. La mise en pratique est bien moins facile, vous vous en doutez ! 😉 Comme pour tout livre abordant des thèmes spirituels, c’est en pratiquant, en vivant, que l’on assimile, que l’on teste, que l’on avance, recule, que le bazar nous percute, que la simplicité, la paix et la sérénité apparaissent…

Le livre est très documenté. L’auteure fait référence à de nombreuses sources. Elle se base principalement sur la sagesse toltèque et le chamanisme européen.

Cet ouvrage est construit selon le mode des leçons. Heatherash Amara propose 10 leçons : s’engager envers soi, se mettre en accord avec la vie, purifier son vaisseau, s’enraciner et évacuer le passé, vivifier sa sexualité et sa créativité, affirmer sa force et enflammer sa volonté, ouvrir son cœur, s’exprimer librement, mettre son savoir en pratique, choisir sa voie…

Tout un programme n’est-ce pas ?

Je dévore les pages, qui me parlent énormément, et qui, je suppose, parleraient à beaucoup d’entre nous, êtres humains. Le livre a été écrit pour les femmes. Cependant, je trouve que les hommes peuvent aussi s’y retrouver. On y part de respect, de compréhension et de connaissance de soi, de liberté, de créativité, d’être soi, d’être pleinement soi, d’être en vie, de vivre, d’être vivante, d’être douce avec soi, de faire la paix avec le passé, avec le futur ! J’ai choisi ce livre au milieu de tant d’autres dans la boutique sans savoir tout ce qu’il m’apporterait de précieux, d’indispensable !

Ce livre, je le lis très vite. Bien sur, j’y reviendrai, pas à pas, car avancer sur son chemin spirituel ne se fait pas en une seule fois ! C’est l’histoire de toute une vie. ❤

De nombreux passages me restent en mémoire. Je vous en ferai profiter sur facebook.

Bonne lecture à vous si vous avez envie de tenter l’aventure !

 

COMMENT CONSOMMER LES GRAINES ET OLÉAGINEUX

images-61

 

  • Qu’est-ce qu’une graine et un oléagineux ?

 

 

D’après le Larousse, un oléagineux est une plante cultivée pour ses graines ou ses fruits riches en lipides dont on extrait des huiles alimentaires et dont on utilise les résidus de l’extraction dans l’alimentation du bétail (soja, colza, tournesol, arachide, etc.).

 

On distingue les graines et les fruits. On entend par graine, un organe dormant, apte après germination, à reproduire un nouvel individu.

Les graines sont cultivées pour la production d’huile : colza, tournesol, arachide, soja, sésame, noix, amande; pour leurs pépins : cotonnier, lin; ou pour être consommées sous forme de graines germées (tournesol, soja), en farine (lin), séchées (tournesol, courge), ou sous forme de tofu (soja).

Les fruits oléagineux sont produits par des arbres : palmier à huile, olivier, cocotier (coprah), noyer, noisetier, amandier. Ce sont principalement des noix.

 

  • Bienfaits :

Minéraux (magnésium, fer, calcium, potassium)
Vitamines du groupe A, B et E
Acides gras insaturés (bons acides gras)
Glucides
Protéines
Fibres

  • Choisir ses graines et oléagineux : crus, non grillés, non salés

 

  • Pourquoi les faire tremper préalablement ?

 

Les graines et oléagineux contiennent des inhibiteurs enzymatiques qui interféreraient avec la digestion et perturberaient la capacité d’absorption de nutriments. D’après certaines études scientifiques, le processus de digestion ne détruit pas les inhibiteurs. d’où

Ces inhibiteurs permettent de préserver la force vitale de la graine ou de la noix jusqu’à ce que celle-ci se trouve dans un environnement favorable à sa croissance. La pluie permet d’éliminer les inhibiteurs pour que les graines et noix puissent pousser, modifiant leur valeur nutritionnelle. Leur digestibilité s’est par la même occasion accrue. ELles ne doivent pas être consommées en grande quantité, ou non trempées. Sinon, leur assimilation sera moins bonne et occasionnera une irritation des intestins, du côlon, …

 

  • Comment les faire tremper ?

 

  • Tremper vos graines et oléagineux dans de l’eau purifiée ou minérale selon le temps indiqué : en moyenne, il suffit de tremper les graines ou oléagineux une nuit.

Amandes : 1 nuit (3 jours dans l’idéal)

 

Lin : 1 nuit

Noisettes : 1 nuit, voire plus

 

Noix de Pécan : 2 – 8h

 

Sésame décortiqué : 4 – 12h

Sésame non décortiqué : 1 nuit

Graines de tournesol décortiquées: 4 – 12h

Noix de Grenoble : 2 – 8h

 

Il n’est pas nécessaire de tremper les noix du Brésil, noix de cajou, graines de chanvre, noix de Macadamia, pignons de pin, pistaches et les graines et oléagineux qui seront moulus.

 

  • Rincer-les

 

  • Comment les consommer ?

 

Sous différentes formes, dans tous vos plats. Une poignée par jour suffit.

 

 

 

UNE ASSIETTE ÉQUILIBRÉE

Elle est constituée :

  • à moitié de légumes
  • pour un quart de féculents
  • pour un quart de protéines végétales ou animales

 

Les protéines animales peuvent être consommées jusqu’à 3 fois par semaine, uniquement le midi. Il est conseillé de ne pas consommer différentes sources de protéines au cours du même repas.

 

En Chine, on dit qu’une assiette équilibrée est une assiette colorée !

 

FABRIQUER SON BOLSTER DE YOGA

Source : YogaCoaching par Ariane

Rituel 4 : L’AUTOMASSAGE

Source : imineo.com

Faire chauffer l’huile de sésame au bain marie quelques minutes : attention à ne pas vous brûler

Suivre les conseils de la vidéo pour l’auto-massage

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑