LES 4 ACCORDS TOLTÈQUES

1540-1

La base de la base en matière de communication !

A lire et relire, car la mise en pratique demande beaucoup de patience et de tolérance envers soi-même 🙂

Publicités

Mes 10 conseils pour une alimentation saine au quotidien

Un article d’Anne Piovesan de Déjeuners Sur l’Herbe

 

On entend tout et son contraire en matière de nutrition. Il est parfois difficile de s’y repérer et de faire les bons choix ! Voici 10 conseils pour vous aider à adopter de nouvelles habitudes, avec bon sens et sérénité. Et, n’oubliez jamais que le goût et le plaisir doivent être au centre de toute réforme alimentaire ! S’écouter, s’éveiller aux sensations, la meilleure façon de conserver vitalité et bien-être grâce à une alimentation de qualité.

1. Manger avec conscience ; les Chinois recommandent de poser sa fourchette entre chaque bouchée.
2. Choisir des produits de QUALITE ; bio locaux, frais, bruts et de saison.
3. Mastiquer ; les Indiens mastiquent 27 fois avant d’avaler une bouchée. « Boire ce que l’on mange, et manger ce que l’on boit ».
4. Consommer les fruits crus en dehors des repas.
5. Oublier les produits raffinés « blancs », industriels et transformés.
6. Limiter la consommation de céréales « modernes » hybridées (blé, orge, seigle…), et préférez les céréales originelles (riz sauvage, sarrasin, quinoa…).
7. Pas de grignotage, pas de suralimentation.
8. Ne mélangez pas les sources de protéines au cours d’un même repas.
9. Soyez à l’écoute de votre corps, il demeure votre meilleur laboratoire.
10. Suivez toujours « la voie du milieu » = l’équilibre. Ni carences, ni excès !

Source : Mes 10 conseils pour une alimentation saine au quotidien

RELAXATION

Un beau cadeau, pouvant être testé même par les plus pressés (ici, 10 minutes) !

 

Source : Cécile Doherty-Bigara (Le Palais Savant)

J’adore cette pratique du scan corporel. Je la pratique souvent depuis que je l’ai expérimentée en sophrologie. Ces derniers temps, ne pouvant pas pratiquer le yoga, je me suis concentrée sur l’essentiel, et j’utilise beaucoup les outils de la sophrologie : scan corporel, mon bras, ma jambe, mon corps est lourd, est chaud, tension-détente.
Ces outils permettent vraiment de développer la conscience du corps, et la conscience de manière plus générale, la présence. Pour moi, c’est indispensable. Cela me permet de faire un état des lieux de comment mon corps se sent, de prendre conscience des tensions, d’apprendre à juste les observer et ne pas vouloir faire en sorte qu’elles disparaissent, juste observer, ne pas juger, de sentir les parties du corps détendues, celles où se logent les tensions, les douleurs… A un moment donné, mon corps devient lourd, chaud, onctueux comme du miel ; d’autres sensations peuvent apparaître … légèreté, lumière, …. Je me sens posée, ici et maintenant, calme, plus détendue. Progressivement, le corps lâche…

Le scan corporel guidé est offert par Cécile Doherty-Bigara du Palais Savant. J’adore sa voix, qui ancre direct. On peut vraiment le pratiquer presque partout : allongé, assis, même debout, à la maison, dans le train, dans une salle d’attente, … et à tout moment de la journée. Il est important de revenir doucement et tranquillement, en remuant orteils et doigts, puis mains et pieds, puis jambes et bras, puis en s’étirant et en bâillant si le besoin s’en fait sortir, faire des gestes libres. En tout dernier lieu, on peut ouvrir les yeux.

J’ai expérimenté que 10 minutes de « pause » à un moment de la journée peuvent changer beaucoup de choses dans l’état d’esprit et donc dans le déroulement d’un événement ou d’une journée ! J’ai commencé à pratiquer cela dans des moments divers, même quand tout va bien. Puis, quand se présente un moment difficile, c’est plus facile de pratiquer, au fur et à mesure.

Ces petits scans m’ont fait comprendre une chose qui me semble essentiel aujourd’hui : être douce avec moi-même, accepter ce qui se passe dans mon corps d’agréable comme de désagréable et ne pas vouloir absolument le changer, observer, puis laisser aller. J’ai compris que si cela se vit dans le corps, cela se vit dans la vie, de manière plus globale.

Le scan, les techniques de sophrologie (chaud-lourd-tension-détente) sont très appréciables dans des moments de petits stress ; ils m’ont également sauvé la vie dans des moments de profondes angoisses, et ont soulagé des douleurs physiques importantes. Merci la sophro, merci à mon ancien prof de sophro, merci au yoga nidra.
Il n’y a que l’expérience qui m’a convaincue 🙂 C’est pourquoi, vraiment, je trouve que, Cécile Doherty-Bigara, tu nous fais un cadeau magnifique en nous offrant cette vidéo !

BIEN VIVRE L’AUTOMNE

p1110451

L’automne est une saison de transition. En ayurvéda, on considère 3 saisons : l’été, l’hiver et le printemps. Le début de l’automne ou l’été indien est apparenté à l’été, l’automne frais et venteux est apparenté à l’hiver.

Comme les feuilles des arbres qui tombent et comme la sève qui revient vers le tronc et les racines, notre corps a besoin de ralentir, de laisser partir ce qui n’a plus sa place pour laisser arriver le renouveau au printemps. Pendant l’automne et l’hiver, nous entrons donc en introspection. C’est pourquoi, nous ressentons souvent l’envie de cocooner, de se replier sur nous-mêmes.

Pour les familiers de l’ayurvéda, l’automne démarre la saison de VATA : espace, air ; mouvement, froid et légèreté en sont les principes. Selon l’ayurvéda, nous allons donc nous rapprocher des opposés afin de maintenir un équilibre : chaud, calme, lourdeur.

Afin de conserver de l’énergie et de maintenir notre vitalité, notre bien-être, tout en respectant nos rythmes, nous pouvons suivre quelques conseils issus de l’ayurvéda.

  • RYTHME DE VIE :

Notre énergie redescend. Nous respecterons ce rythme qui ralentit, en ralentissant, en se chouchoutant, en prenant son temps, en pratiquant moins d’activités, en se reposant davantage.

On n’hésitera pas à dormir davantage, comme nous l’indique le soleil qui se couche et se lève respectivement plus tôt et plus tard.

Vata étant l’élément de la dispersion, de la multi-tâches et de la suractivité quand il est déséquilibré, on favorisera tout ce qui aide à s’ancrer : promenade dans la nature, jardinage, postures de yoga favorisant l’ancrage, …

La saison ayant tendance à rendre davantage anxieux les constitutions VATA, on pensera à méditer, se relaxer, respirer.

  • ALIMENTATION :

-Nous allons donc vers plus de chaleur : nous éviterons de consommer des crudités, des repas froids, des boissons froides ou glacées. Nous nous tournerons vers des repas chauds et onctueux. On consommera davantage d’eau chaude dans la journée.

-Nous allons vers plus de douceur. Nous limiterons donc les produits secs, comme les biscuits, les fruits secs… et préférerons les gâteaux moelleux, les fruits, les plats en sauce …

-La nature étant bien faite, on consommera des légumes et des fruits de saison : les légumes racines sont adaptés à cette période : carottes, patates douces, betteraves, …

  • HYGIENE :

-Le corps aura tendance à se déssécher. On pensera donc à se masser le corps avec de l’huile de sésame chauffée au bain-marie

-On pensera également aux douches chaudes

-On pensera à se couvrir. En médecine chinoise, il est conseillé de bien couvrir le cou, la nuque, le ventre et le bas du dos à partir de l’automne, dès les premiers refroidissements et les premiers vents secs.

 

Cécile Doherty Bigara a écrit un bel article assez complet sur les conseils ayurvédiques pour bien vivre cette période de transition, ici.

Yogamrita propose des conseils pour pratiquer le yoga de manière adaptée à la saison, ici.

Ce site propose des explications plus précises sur la vision ayurvédiques de la saison.