GRATIN DE PATISSON

14224703_10154456496459787_967691351056200659_n

Pâtisson coupé en tranches assaisonnées d’huile d’olive, d’herbes de Provence et de coriandre en poudre et feuilles
Purée de pommes de terre avec un soupçon de lait de riz et de sarrasin, sel, poivre
Ajouter du pesto de basilic noix de cajou dessus
Cuire au four 30 minutes

Publicités

MERVEILLEUSE HUILE DE COCO

noix-de-coco-fruit-martinique-300x300

Source : bellemartinique.com

 

COSMÉTIQUE :

– très nourrissante, l’huile de coco réduit considérablement la déshydratation de la peau et est adapté à tout type de peau. Elle a sauvé mes jambes à peau de croco cet été !

– « apaisante et douce, elle calme les rougeurs et les sensations d’échauffements dues au soleil (testé et approuvé)

– très utilisée en savonnerie, elle apporte un pouvoir moussant et une onctuosité au savon.

– nourrit et lisse la fibre capillaire, rend les cheveux et les cils brillants et vigoureux (hyper efficace en masque : elle rend les cheveux tout doux d’autant plus associé au monoï) – on peut aussi appliquer sur les cheveux secs et laisser agir le plus longtemps possible, puis faire 2 shampooings

– parfume agréablement les cheveux » (Aromazone)

anti-rides : appliquer une fiche couche autour des yeux (pour l’instant, je n’ai pas encore vu les effets lol)

démaquillant efficace : en plus, elle renforce les cils (super efficace en tant que démaquillant, même sur le waterproof d’après ma cousine !)

déodorant naturel

– peut remplacer la crème à raser

renforce les ongles : massage sur les ongles et cuticules

gommage ou dentifrice : ajouter à l’huile du bicarbonate de soude

– après le rasage : apaise et nettoie (très efficace)

lubrifiant (attention, n’est pas compatible avec les préservatifs)

 

CUISINE :

– saveur particulière

– huile saturée, stable à la cuisson

– idéale pour remplacer le beurre, notamment pour les vegan : donne un délicieux goût aux gâteaux

– plus facile à digérer

– contient de l’acide laurique qui permet augmenter le taux de bon cholestérol HDL et abaisser le taux de mauvais cholestérol LDL

Cet acide gras a également des propriétés anti – virales, anti -bactériennes et anti-fongiques , ainsi que des propriétés de renforcement du système immunitaire.

– son indice glycémique est bas

.

POTIONS SOIN :

– Base de baume pour les soins

Digestion : les graisses de l’huile de noix de coco ont des propriétés anti – bactériennes qui aident à contrôler les parasites et les champignons qui causent des troubles : indigestion, reflux acide (prendre à chaque repas), syndrome du côlon irritable… La graisse contenue dans l’huile de coco contribue également à l’absorption des vitamines, minéraux et acides aminés.

– Action sur le métabolisme général : L’huile de noix de coco a été testée pour stimuler le métabolisme, améliorer la fonction de la thyroïde, et intensifier les niveaux d’énergie

– Prévention des vergetures

– Réduction des cicatrices

Problèmes de peau de type psoriasis, dermatite, eczéma (testé sur mon eczéma et approuvé)

Bouton de fièvre : mélanger avec de l’huile d’origan

Mycose des pieds : anti-fongique, anti-bactérien

Coupures, brûlures : Étendre une mince couche

– Piqûres d’insectes : stoppe les démangeaisons (en effet !) et la sensation de brûlure

– Insectifuge : mélanger l’huile de noix de coco avec de l’extrait de l’huile de menthe poivrée et frottez-le sur la peau exposée: l’huile de coco à elle seule repousse les insectes qui piquent ! C’est un anti-poux très efficace

 

Pour plus de détails, voici un article intéressant , notamment pour le choix de l’huile : de première pression, à froid !

POTION RELAXANTE

p1090873

 

En cas de stress permanent :

 

10 gouttes d’huile essentielle de petit grain

10 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang

20 gouttes d’huile essentielle de mandarine (rouge pour ma part)

 

Appliquer 2-3 gouttes sur le plexus solaire (je pose le résidu sur l face interne de mes poignets et je respire le mélange : mmm, quel plaisir !) plusieurs fois par jour pendant 3 semaines.

Cette potion est issue du livre Les huiles essentielles, médecine d’avenir de Dr Jean-Pierre WILLEM

PRENDRE SOIN DE SA FÉMINITÉ

p1090387

Ici, nous allons parler de la féminité, au sens corporel. Nous sommes nombreuses à avoir ressenti de la gêne, de l’inconfort, des démangeaisons, voire connu des troubles de type infection urinaire ou mycose, à un moment ou à un autre de notre vie.

J’ai connu cela pendant des années, à enchaîner les consultations gynéco, sans que le problème ne soit réglé définitivement. En me documentant et grâce à internet et aux expériences d’autres femmes, j’ai essayé des choses, et, depuis au moins 4 ans, je ne rencontre plus de problèmes sérieux, juste, exceptionnellement, un inconfort, vite réglé par les petites potions.

Ayant réalisé le désespoir de certaines sur les forums sur internet, et ces petits trucs ayant changé ma vie, je partage !

La première chose, la plus importante, il est indispensable d’avoir conscience que ces troubles révèlent souvent un déséquilibre général de l’organisme. Le stress peut avoir une grande part, mais également, la méconnaissance de petites choses toutes simples permettant de retrouver un confort.

La seconde chose, l’équilibre du milieu vaginal est très lié à l’équilibre du milieu intestinal. Ces deux zones sont très proches et sont constitués d’une flore, dont vous héritez à votre naissance, qui est unique d’un individu à l’autre. Cette flore est très sensible et un déséquilibre peut engendrer un certains nombres de symptômes, même autre que intestinal ou vaginal.

  • Se détendre !
  • L’alimentation : Elle permet de maintenir l’équilibre acido-basique. Se référer aux articles sur l’alimentation. De manière résumée : plus de légumes, de fruits, de produits bruts, plus de bio (moins de pesticides et d’additifs en fait) ; moins de protéines animales, de sucres et de produits raffinés et préparés
  • Maintenir la flore en état :

Faire des cures de probiotiques pendant 2-3 mois régulièrement : choisir à multi-souches, avec une quantité suffisante de probiotiques, qui se conservent au frais. Les probiotiques sont à consommer le matin de préférence, et, surtout, à distance des repas d’au moins 3h. Une demi-heure avant le repas du midi peut être adapté.

Personnellement, je pense que c’est ce qui a tout changé pour moi, avec des résultats d’examens comme jamais je n’ai eus !

  • La toilette intime : utiliser un gel spécifique respectant le ph intime, faire une seule toilette par jour. En cas d’irritations, il est conseillé de faire une toilette à l’eau uniquement. Généralement, c’est la première erreur : « on se lave trop », on décape le film protecteur de la muqueuse, le corps réagit en provoquant une inflammation, donc des irritations.
  • Les vêtements : préférer les vêtements pas trop serrés, les fibres naturelles, notamment pour les sous-vêtements, qui seront lavés au moins à 60°C. Il est conseillé d’éviter les strings.
  • La lessive : utiliser une lessive respectueuse de l’environnement et de la peau ; et, surtout, pas d’adoucissant !
  • L’épilation : grand sujet ! Même si ce n’est pas tendance, tous les gynéco conseillent d’éviter l’épilation des lèvres. En effet, le rôle des poils dans le maintien de l’hydratation et la protection des muqueuses est primordial. De même, on évite le talc après l’épilation, qui va assécher la zone. Si vous souhaitez tout de même épiler, utiliser une cire bio. Après l’épilation, on peut nettoyer la partie muqueuse au savon avec ph adapté, désinfecter le reste avec un hydrolat de lavande, et hydrater et soulager la peau avec le macérât d’aloe vera, voire l’huile d’argousier. Ces huiles s’appliquent sans problème sur les muqueuses.
  •  L’activité physique : pour éviter la congestion du bassin, oxygéner les tissus, réduire le stress, notamment, il est recommandé de pratiquer 30 minutes par jour une activité
  • Avant et pendant les rapports, vous pouvez utiliser des lubrifiants naturels :

Si vous n’utilisez pas de préservatifs : l’huile végétal de coco ou le macérât d’aloe vera sont très sympa

Si vous utilisez le préservatif, une huile ne permettra pas de préserver l’intégrité du préservatif. Il faut donc préférer le gel d’aloe vera ou l’huile d’argousier, qui serait la seule huile utilisable sur préservatif. Personnellement, je n’ai pas trouvé suffisamment de source pour en être certaine, donc, j’utilise le gel d’aloe vera.

  • Après les rapports, uriner et faire une petite toilette intime, et surtout, HYDRATER avec une huile végétale : aloe vera ou argousier

 

POTION CONTRE LES IRRITATIONS

P1010335_modifié-1

 

Aujourd’hui, nous allons parler troubles féminins. Voici une petite potion très utile en cas de petites ou grandes irritations gynéco. Elle peut être adaptée en cas de sécheresse, démangeaisons, … Elle ne vise pas à traiter des mycoses ou pathologies, mais à les prévenir ou à agir dès les premiers signes d’irritations. Je vous glisse également quelques conseils préventifs sur cet article.

 

POTION DE CICATRISATION :

A utiliser en premier lieu, pendant 2 mois matin et soir, même si le symptômes ont disparu. Les huiles peuvent être appliquées en externe sur les lèvres et l’entrée du vagin, en étant généreux sur les quantités, et en interne à l’aide d’une poire ou de votre doigt, si l’irritation concerne aussi la partie interne.

 

2/4 d’huile végétale de bourrache

1/4 d’huile végétale de nigelle

30-40 gouttes d’huile végétale d’argousier

 

POTION DE CONSOLIDATION :

A appliquer pendant 2 mois après la potion cicatrisation, matin et soir

 

1/2 d’huile végétale de bourrache

1/2 d’huile végétale d’argousier

 

POTION D’ENTRETIEN :

Au quotidien, hydrater votre partie intime avec le macérât d’aloe vera après la douche et après les rapports.

2 à 3 fois par semaine, nourrir avec l’huile d’argousier.

En cas d’inconfort, dès le moindre signe, appliquer l’huile de bourrache

 

Ces formules sont issues du livre « La vaginite, jamais plus » de Louise Beaudry. Je les ai adaptées à ma sensibilité, donc je n’utilise que la partie sans huiles essentielles. Personnellement, je ne peux pas appliquer d’huile essentielle sur mes muqueuses. En cas de symptômes beaucoup plus violents de type « mycose », j’applique les huiles essentielles uniquement sur le bas ventre.