Recherche

Malices et potions

MERVEILLEUSE HUILE DE COCO

noix-de-coco-fruit-martinique-300x300

Source : bellemartinique.com

 

COSMÉTIQUE :

– très nourrissante, l’huile de coco réduit considérablement la déshydratation de la peau et est adapté à tout type de peau. Elle a sauvé mes jambes à peau de croco cet été !

– « apaisante et douce, elle calme les rougeurs et les sensations d’échauffements dues au soleil (testé et approuvé)

– très utilisée en savonnerie, elle apporte un pouvoir moussant et une onctuosité au savon.

– nourrit et lisse la fibre capillaire, rend les cheveux et les cils brillants et vigoureux (hyper efficace en masque : elle rend les cheveux tout doux d’autant plus associé au monoï) – on peut aussi appliquer sur les cheveux secs et laisser agir le plus longtemps possible, puis faire 2 shampooings

– parfume agréablement les cheveux » (Aromazone)

anti-rides : appliquer une fiche couche autour des yeux (pour l’instant, je n’ai pas encore vu les effets lol)

démaquillant efficace : en plus, elle renforce les cils (super efficace en tant que démaquillant, même sur le waterproof d’après ma cousine !)

déodorant naturel

– peut remplacer la crème à raser

renforce les ongles : massage sur les ongles et cuticules

gommage ou dentifrice : ajouter à l’huile du bicarbonate de soude

– après le rasage : apaise et nettoie (très efficace)

lubrifiant (attention, n’est pas compatible avec les préservatifs)

 

CUISINE :

– saveur particulière

– huile saturée, stable à la cuisson

– idéale pour remplacer le beurre, notamment pour les vegan : donne un délicieux goût aux gâteaux

– plus facile à digérer

– contient de l’acide laurique qui permet augmenter le taux de bon cholestérol HDL et abaisser le taux de mauvais cholestérol LDL

Cet acide gras a également des propriétés anti – virales, anti -bactériennes et anti-fongiques , ainsi que des propriétés de renforcement du système immunitaire.

– son indice glycémique est bas

.

POTIONS SOIN :

– Base de baume pour les soins

Digestion : les graisses de l’huile de noix de coco ont des propriétés anti – bactériennes qui aident à contrôler les parasites et les champignons qui causent des troubles : indigestion, reflux acide (prendre à chaque repas), syndrome du côlon irritable… La graisse contenue dans l’huile de coco contribue également à l’absorption des vitamines, minéraux et acides aminés.

– Action sur le métabolisme général : L’huile de noix de coco a été testée pour stimuler le métabolisme, améliorer la fonction de la thyroïde, et intensifier les niveaux d’énergie

– Prévention des vergetures

– Réduction des cicatrices

Problèmes de peau de type psoriasis, dermatite, eczéma (testé sur mon eczéma et approuvé)

Bouton de fièvre : mélanger avec de l’huile d’origan

Mycose des pieds : anti-fongique, anti-bactérien

Coupures, brûlures : Étendre une mince couche

– Piqûres d’insectes : stoppe les démangeaisons (en effet !) et la sensation de brûlure

– Insectifuge : mélanger l’huile de noix de coco avec de l’extrait de l’huile de menthe poivrée et frottez-le sur la peau exposée: l’huile de coco à elle seule repousse les insectes qui piquent ! C’est un anti-poux très efficace

 

Pour plus de détails, voici un article intéressant , notamment pour le choix de l’huile : de première pression, à froid !

POTION RELAXANTE

p1090873

 

En cas de stress permanent :

 

10 gouttes d’huile essentielle de petit grain

10 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang

20 gouttes d’huile essentielle de mandarine (rouge pour ma part)

 

Appliquer 2-3 gouttes sur le plexus solaire (je pose le résidu sur l face interne de mes poignets et je respire le mélange : mmm, quel plaisir !) plusieurs fois par jour pendant 3 semaines.

Cette potion est issue du livre Les huiles essentielles, médecine d’avenir de Dr Jean-Pierre WILLEM

PRENDRE SOIN DE SA FÉMINITÉ

p1090387

Ici, nous allons parler de la féminité, au sens corporel. Nous sommes nombreuses à avoir ressenti de la gêne, de l’inconfort, des démangeaisons, voire connu des troubles de type infection urinaire ou mycose, à un moment ou à un autre de notre vie.

J’ai connu cela pendant des années, à enchaîner les consultations gynéco, sans que le problème ne soit réglé définitivement. En me documentant et grâce à internet et aux expériences d’autres femmes, j’ai essayé des choses, et, depuis au moins 4 ans, je ne rencontre plus de problèmes sérieux, juste, exceptionnellement, un inconfort, vite réglé par les petites potions.

Ayant réalisé le désespoir de certaines sur les forums sur internet, et ces petits trucs ayant changé ma vie, je partage !

La première chose, la plus importante, il est indispensable d’avoir conscience que ces troubles révèlent souvent un déséquilibre général de l’organisme. Le stress peut avoir une grande part, mais également, la méconnaissance de petites choses toutes simples permettant de retrouver un confort.

La seconde chose, l’équilibre du milieu vaginal est très lié à l’équilibre du milieu intestinal. Ces deux zones sont très proches et sont constitués d’une flore, dont vous héritez à votre naissance, qui est unique d’un individu à l’autre. Cette flore est très sensible et un déséquilibre peut engendrer un certains nombres de symptômes, même autre que intestinal ou vaginal.

  • Se détendre !
  • L’alimentation : Elle permet de maintenir l’équilibre acido-basique. Se référer aux articles sur l’alimentation. De manière résumée : plus de légumes, de fruits, de produits bruts, plus de bio (moins de pesticides et d’additifs en fait) ; moins de protéines animales, de sucres et de produits raffinés et préparés
  • Maintenir la flore en état :

Faire des cures de probiotiques pendant 2-3 mois régulièrement : choisir à multi-souches, avec une quantité suffisante de probiotiques, qui se conservent au frais. Les probiotiques sont à consommer le matin de préférence, et, surtout, à distance des repas d’au moins 3h. Une demi-heure avant le repas du midi peut être adapté.

Personnellement, je pense que c’est ce qui a tout changé pour moi, avec des résultats d’examens comme jamais je n’ai eus !

  • La toilette intime : utiliser un gel spécifique respectant le ph intime, faire une seule toilette par jour. En cas d’irritations, il est conseillé de faire une toilette à l’eau uniquement. Généralement, c’est la première erreur : « on se lave trop », on décape le film protecteur de la muqueuse, le corps réagit en provoquant une inflammation, donc des irritations.
  • Les vêtements : préférer les vêtements pas trop serrés, les fibres naturelles, notamment pour les sous-vêtements, qui seront lavés au moins à 60°C. Il est conseillé d’éviter les strings.
  • La lessive : utiliser une lessive respectueuse de l’environnement et de la peau ; et, surtout, pas d’adoucissant !
  • L’épilation : grand sujet ! Même si ce n’est pas tendance, tous les gynéco conseillent d’éviter l’épilation des lèvres. En effet, le rôle des poils dans le maintien de l’hydratation et la protection des muqueuses est primordial. De même, on évite le talc après l’épilation, qui va assécher la zone. Si vous souhaitez tout de même épiler, utiliser une cire bio. Après l’épilation, on peut nettoyer la partie muqueuse au savon avec ph adapté, désinfecter le reste avec un hydrolat de lavande, et hydrater et soulager la peau avec le macérât d’aloe vera, voire l’huile d’argousier. Ces huiles s’appliquent sans problème sur les muqueuses.
  •  L’activité physique : pour éviter la congestion du bassin, oxygéner les tissus, réduire le stress, notamment, il est recommandé de pratiquer 30 minutes par jour une activité
  • Avant et pendant les rapports, vous pouvez utiliser des lubrifiants naturels :

Si vous n’utilisez pas de préservatifs : l’huile végétal de coco ou le macérât d’aloe vera sont très sympa

Si vous utilisez le préservatif, une huile ne permettra pas de préserver l’intégrité du préservatif. Il faut donc préférer le gel d’aloe vera ou l’huile d’argousier, qui serait la seule huile utilisable sur préservatif. Personnellement, je n’ai pas trouvé suffisamment de source pour en être certaine, donc, j’utilise le gel d’aloe vera.

  • Après les rapports, uriner et faire une petite toilette intime, et surtout, HYDRATER avec une huile végétale : aloe vera ou argousier

 

POTION CONTRE LES IRRITATIONS

P1010335_modifié-1

 

Aujourd’hui, nous allons parler troubles féminins. Voici une petite potion très utile en cas de petites ou grandes irritations gynéco. Elle peut être adaptée en cas de sécheresse, démangeaisons, … Elle ne vise pas à traiter des mycoses ou pathologies, mais à les prévenir ou à agir dès les premiers signes d’irritations. Je vous glisse également quelques conseils préventifs sur cet article.

 

POTION DE CICATRISATION :

A utiliser en premier lieu, pendant 2 mois matin et soir, même si le symptômes ont disparu. Les huiles peuvent être appliquées en externe sur les lèvres et l’entrée du vagin, en étant généreux sur les quantités, et en interne à l’aide d’une poire ou de votre doigt, si l’irritation concerne aussi la partie interne.

 

2/4 d’huile végétale de bourrache

1/4 d’huile végétale de nigelle

30-40 gouttes d’huile végétale d’argousier

 

POTION DE CONSOLIDATION :

A appliquer pendant 2 mois après la potion cicatrisation, matin et soir

 

1/2 d’huile végétale de bourrache

1/2 d’huile végétale d’argousier

 

POTION D’ENTRETIEN :

Au quotidien, hydrater votre partie intime avec le macérât d’aloe vera après la douche et après les rapports.

2 à 3 fois par semaine, nourrir avec l’huile d’argousier.

En cas d’inconfort, dès le moindre signe, appliquer l’huile de bourrache

 

Ces formules sont issues du livre « La vaginite, jamais plus » de Louise Beaudry. Je les ai adaptées à ma sensibilité, donc je n’utilise que la partie sans huiles essentielles. Personnellement, je ne peux pas appliquer d’huile essentielle sur mes muqueuses. En cas de symptômes beaucoup plus violents de type « mycose », j’applique les huiles essentielles uniquement sur le bas ventre.

 

COURTE MÉDITATION

Voici une petite vidéo pour une méditation qui peut être pratiquée le matin avant de partir pour la journée, ou en cours de journée pour s’accorder une petite pause, se recentrer :

Source : YogaCoaching

Merci Ariane !

 

 

BIEN VIVRE SON ÉTÉ avec l’ayurvéda

IMG_20160709_180008

 

Selon la Charaka Samhita, « durant l’été, le soleil fait s’évaporer l’humidité de la terre, ce qui induit les qualités de chaleur, de sécheresse, et d’intensité (« aigu »), et par conséquent, l’aggravation de Pitta » (élément feu). « En été, la nourriture et les boissons douces, froides, liquides et grasses sont bénéfiques. On devrait éviter ou minimiser les exercices intensifs et le sexe, l’alcool et les mets salés, acides, astringents ou forts (piquants). En été, on devrait profiter de la forêt, des jardins, des fleurs, et de l’eau fraîche. Durant la nuit, on devrait dormir à la belle étoile sur le toit de la maison, qui est rafraîchi par les rayons de la lune… »

En été, les jours sont les plus longs et la lumière est à son maximum. Cette saison, moment de répit dans l’année, permet de recharger nos batteries.

Le feu étant présent dans notre environnement, notre corps a moins besoin de nourriture pour créer la chaleur interne du corps. Selon l’Ayurvéda, il est donc conseillé de moins manger, de choisir des nourritures rafraîchissantes et de pratiquer des activités douces et reposantes.

Afin d’auto-réguler notre feu intérieur, on apportera donc fraîcheur, douceur et calme.

Les conseils s’adaptent bien sur en fonction de notre constitution ayurvédique : Vata, Pitta, Kapha. (Prochainement, un article sur le sujet)

 

Hygiène de vie calme et reposante :

  • Avant la douche, on se masse avec l’huile de coco, qui est rafraîchissante.
  • Les vêtements que l’on porte sont faits de matière naturelle, légers et amples, de couleurs claires et lumineuses pour ne pas retenir la chaleur (blanc, bleu, vert, violet).
  • On se repose
  • En intérieur, rafraîchir le lieu, cuisiner le matin
  • Privilégier les baignades, les balades dans la nature, en forêt, dans des lieux rafraîchissants
  • On se protège du soleil. On peut profiter du soleil le matin
  • Éviter les exercices fatigants. Une activité physique se pratique le matin
  • En été, on peut se coucher un peu plus tard que d’habitude. Il est préférable de dormir sur le côté droit.
     

– Alimentation légère et digeste :

  • On privilégie les aliments frais et légers
  • On privilégie les aliments de saveurs astringente, douce et amer qui contiennent des éléments air et terre afin d’équilibre le feu
  • On consomme les légumes de saison cuits à la vapeur
  • On consomme davantage de fruits en se limitant à 3 par jour en dehors des repas pour éviter la fermentation
  • On privilégie les amandes trempées et décortiquées, la noix de coco : on n’hésite pas à en ajouter un peu dans les plats
  • On consomme du riz basmati, qui est léger, doux et très digeste, de l’orge, de l’épeautre, du millet, du sarrazin, qui rafraîchissent
  • L’huile de coco et l’huile d’olive sont à utiliser en cuisson, l’huile d’olive et de tournesol en assaisonnement

 

  • On limite les saveurs salés, piquantes et acides qui augmentent le feu : donc, les fruits acides, les agrumes, les betteraves et les carottes, l’ail, l’oignon, le chili, la tomate, la crème aigre et les fromages salés, qui réchauffent
  • On limite les légumes crus, difficiles à digérer. Quand on consomme, il est préférable de les consommer le midi quand le feu digestif est le plus fort et d’ajouter des épices et des aromates rafraîchissantes, comme la menthe, la cardamome, le fenouil, le cumin, la coriandre, l’aneth, la menthe, le curcuma, le safran, le basilic, le jus de citron.
  • Pour ceux qui consomment de la viande, on évite la viande rouge qui produit beaucoup de feu. On privilégie les volailles et les poissons d’eau douce.

 

  • En été, on ne boit pas glacé pour autant : l’eau glacée inhibe la digestion, produit de l’ama (déchets alimentaires) et perturbe les doshas. On préfère donc l’eau à température ambiante. Pourtant adorée en été, on consomme de la glace exceptionnellement, pour les mêmes raisons.
  • On peut faire des infusions tièdes en dehors des repas, une fois par jour : de rose, de menthe fraîche, de bardane, de camomille

 

Enfin, yogamrita nous propose une séance de yoga pacifiant Pitta

 

Source : Yogamrita

Soin anti-céphalées

556_menthe_poivree_mentha_piperita-2-l360-h360

Précautions :

Lire les précautions relatives à l’utilisation des huiles essentielles

Ne pas utiliser chez les enfants et les femmes enceintes

Ingrédients :

2 ml environ d’huile végétale (1 fond de tasse à café par exemple)
1 à 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

Mode d’emploi :

Masser les tempes avec quelques gouttes, et éventuellement le front
A renouveler 2 fois dans la journée, si besoin, mais en général, cela suffit à faire passer la douleur. En cas de douleur persistante, 1 application matin et 1 application soir suffisent, 3 jours maximum.

Le petit plus :

Pour un soin plus profond, vous pouvez préparer un gant d’eau fraîche sur lequel vous appliquez 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.

Vous vous allongez les jambes en l’air contre un mur, appliquez la compresse d’eau froide et il ne reste plus qu’à se relaxer.

Cette technique permet de se rafraîchir en cas de coup de chaleur (pensez également à boire de l’eau) et en cas de céphalées, maux de tête…

Si les douleurs persistent et en cas de pathologie chronique, prendre conseil auprès d’un médecin.

 

LA RESPIRATION – PRANAYAMA (pratique avancée)

Source : Christian Tikhomiroff

Yin Yoga : Les épaules et le haut du corps

Voici une vidéo réalisée gratuitement par Ariane de Yoga Coaching :

Le Yin Yoga est un yoga lent qui permet de tenir les postures longtemps en travaillant les articulations (ligaments, tendons, …).

J’aime cette forme de yoga car elle m’apaise. Elle me permet d’aller à mon rythme, de ralentir. Elle permet d’aller vers ses limites, tout en restant sur le fil, et de les repousser en douceur. C’est un yoga qui est parfois difficile pour moi, car il nécessite concentration dans la posture immobile et relâchement complet, lâcher-prise. Quand les pensées passent, il me semble plus difficile de les laisser passer que dans d’autres formes de yoga.

Cette vidéo s’adresse aux débutants comme aux confirmés. Ariane précise les aménagements possibles de posture en fonction des capacités de chacun. Soyons à l’écoute de nous-mêmes… Cette séance permet de travailler le haut du corps, donc de détendre le cou, les omoplates, … donc toutes les tensions qui se logent ici.

Bonne pratique à tous !

 

 

BAIN POUR DES PIEDS PLUS LÉGERS

bain-de-pied

 

  • Une grande bassine d’eau chaude à température du corps
  • 3 poignées de sel d’Epsom

 

Ce petit mélange va permettre de décontracter les pieds de personnes qui marchent beaucoup ou piétinent toute la journée.

 

Attention : Le sel d’Epsom ne s’utilise pas sur les plaies ouvertes.

 

Bonne détente !

 

SELS DE BAIN DÉTENTE

Sels de bain rose & patchouli - recettes de cosmétiques naturels maison avec MaCosmetoPerso

Je prends très rarement un bain pour diverses raisons : j’ai souvent froid dedans ; étant donné ma taille je ne tiens pas entièrement dans la baignoire 😉 Je n’ai pas toujours eu de baignoire. Cela consomme beaucoup d’eau : gaspi, pas éco du tout.

Cependant, le week-end dernier, je me suis laissée tenter. Vive le bain qui laisse la peau douce, délasse, me permet de lâcher et de chanter à tue-tête !

La recette des petits sels de bain magiques :

3 cas de sel d’Epsom
1 cas d’argile rose
1 cas de bicarbonate de soude
1 cas de macérât vanille mélangé à 6 gouttes d’huile essentielle de lavande
Facultatif : qq pétales de rose ou boutons de rose. On peut également utiliser une poudre ayurvédique au pétales de rose.

 

Mélanger le sel, l’argile et le bicarbonate. Mélanger l’huile essentielle dans le macérât de vanille. Mélanger le tout.

 

Vous pouvez déposer le mélange dans un sachet en organza pour éviter de boucher la baignoire avec les éléments non hydrosolubles (argile, poudre de fleurs).

 

Les petites infos :

 

  • Le sel d’Epsom est riche en magnésium biodisponible.

Décontraction des muscles, soulagement des douleurs, raideurs, tensions, relâchement du mental, endormissement favorisé

 

  • L’argile rose nettoie, adoucie, tonifie et cicatrise la peau. Elle colore. Attention donc aux quantités, histoire de ne pas transformer votre baignoire en bulle toute rose !

 

  • Le mâcérat huileux de vanille est une macréation de gousses de vanille dans l’huile de sésame : assouplit, adoucit et nourrit la peau, tonifie et relaxe, réconforte. L’huile de sésame régénère, assouplit et hydrate la peau, calme le douleurs articulaires, réchauffe.

 

  • L’huile essentielle de lavande vraie régule le système nerveux, décontracte les muscles, cicatrise et régénère la peau, calme, équilibre et harmonise.

 

  • Le bicarbonate de soude adoucit une eau trop calcaire

 

  • La poudre aux pétales de rose tonifie, régénère, améliore l’élasticité de la peau, apaise et soulage les irritations. Elle équilibre les 3 doshas, notamment Pitta. Elle apaise, harmonise, équilibre les émotions, ouvre le cœur et l’esprit, apaise les douleurs anciennes et adoucit le regard porté sur soi.

 

 

YOGA : SÉANCE TOUTE DOUCE

Je partage ici une petite séance concoctée par Cécile du Palais Savant. En ce moment, je la pratique le matin. Un petit moment pour soi, afin de réveiller le corps tout en douceur et de commencer la journée « dans son corps », bien ancrée, en créant de l’espace dans le corps et dans le coeur❤

Source : Cécile Doherty-Bigara (Le Palais Savant)

YOGA NIDRA de Swami Satyananda

P1110082P1110083p

PRANA-YAMA DIPIKA de BKS Iyengar

P1110091pP1110092p

SPACEDRUM SOLO

Source :  yuki koshimoto

LA FERME D’ARTAUD : La révolution biointensive

Source : La Ferme d’Artaud

RITUEL 3 : LE NETTOYAGE DE LA LANGUE

vign01-prod-659

En ayurveda, il est conseillé de se nettoyer la langue tous les matins.

Pour ce faire, nous utilisons un gratte-langue. Personnellement, j’avais un peu d’appréhension à utiliser cet outil au début ! Je ne savais pas trop comment m’y prendre, j’avais peur de me blesser, je ne savais pas quand l’utiliser. Bref, une nouvelle habitude, avant de se mettre en place, doit laisser place à l’ouverture et au lâcher-prise des peurs et des préjugés ! Alors, je me suis lancée !

Aujourd’hui, je ne ferai plus sans. L’utilisation du gratte-langue laisse une sensation de fraîcheur dans la bouche. Je me sens beaucoup plus légère depuis que je l’utilise !

POURQUOI SE NETTOYER LA LANGUE ?

La nuit, notre organisme détoxifie. Des toxines s’accumulent sur notre langue. En ayurveda, nous appelons cet amas de toxines, l’AMA. En ayurveda, le concept d’ama est bien plus large que le fait que les toxines s’accumulent sur la langue, mais je ne détaillerai pas ici ce concept. Il pourra faire l’objet d’un autre lien ou article. Les toxines sur la langue forment un petit dépôt que nous pouvons observer au réveil.

Ce nettoyage va également favoriser la digestion, à condition de le réaliser avant le petit déjeuner, au réveil. On nettoie la langue, puis on rince la bouche, en recrachant l’eau.

POURQUOI PAS AVEC MA BROSSE A DENTS ?

Nettoyer la langue avec la brosse à dents ne permet pas d’enlever correctement les toxines, notamment du fait de la forme de la brosse à dents. De plus, cette méthode n’est pas hygiénique, puisque l’on utilise la brosse pour nettoyer les dents. Nous risquons alors de déposer les toxines dans le reste de la bouche.

COMMENT NETTOYER LA LANGUE ?

Le gratte-langue se trouve en magasin bio, sur internet dans les boutiques spécialisées (bio ou en matériel de yoga).

Cette petite vidéo vous explique comment faire.

Source : Zenakaz

Petit conseil, il n’est pas nécessaire d’appuyer trop fort. Les premières fois, passer le gratte-langue 3 ou 4 fois pour vous habituer. Bien sur, nous allons nettoyer la langue, et non enlever les papilles ! Soyons doux avec nous-mêmes😀

 

 

 

VIPARITA KARANI : Energie

Une posture toute simple pour récupérer de l’énergie partagée par Cécile du Palais Savant

Source : Cécile Doherty-Bigara (Le Palais Savant)

NEMS DE CRUDITÉS

20160426_120813

Une recette toute sympa adaptée de la recette de Cécile du Palais Savant

Comme elle, je pensais qu’il était difficile de réaliser ces petites bouchées soi-même. Donc, je ne m’étais jamais lancée ! Cécile m’a convaincu que c’était faisable😀, et, je vous confirme que c’est tout à fait faisable et délicieux !

  • feuilles de riz
  • nouilles de riz
  • 2 gros avocats
  • 4 carottes
  • 2 belles courgettes
  • coriandre
  • curcuma, une pointe de garam masala en poudre
  • huile d’olive

Râper grossièrement les carottes et les courgettes

Réaliser une purée avec l’avocat

Mélanger

Cuire les nouilles de riz, rincer à l’eau froide et couper en petits morceaux

Mélanger

Ajouter les épices et les herbes fraîches

Tremper les feuilles de riz dans un grand plat rempli d’eau

Étaler les feuilles sur un torchon humide

Remplir de farce, commencer un rouler un petit peu

Replier les côtés et rouler jusqu’au bout en serrant bien

 

Pour le roulage, voici comment faire :

Source vidéo : Hien Sau

 

Si vous les manger ainsi, ce sont des rouleaux de printemps

Si vous souhaitez manger des nems, faire revenir dans l’huile d’olive dans une poêle à frire. Absorber le surplus d’huile avec un torchon

Refroidis, ils se coupent facilement pour réaliser de petites bouchées😉

 

Recette de sauce soja sans sucre à venir prochainement !

 

RÔLE DU SYSTÈME IMMUNITAIRE ET DE L’INFLAMMATION

« Je vous parle du système immunitaire et de l’inflammation qui sont déclenchés face à un stress ou à une agression (interne ou externe). Les mécanismes de réactions du système de défense suite à une agression sont normaux mais deviennent problématiques lorsque l’exposition et la réponse sont chroniques et peuvent causer des symptômes ou maladies inflammatoires telles que le diabète, la maladie de chron, hyperméabilité intestinale et toutes les maladies finissant en ite; otite, sinusite, arthrite, etc.. »

Suzie Turcotte

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑